Vendredi 29 mars : Toundra + Drag + OST

On n’est pas peu fiers de recevoir pour la 2eme fois les espagnols de Toundra. Il faut dire qu’en plus d’être de gros fans de leurs albums, leur concert de septembre fait partie des plus grosses claques musicales qu’on ait prises lors de nos orgas. Pour ceux qui ne connaitraient pas, ils ont sorti 3 albums : (I), (II) et (III). Facile à retenir non ? La chanson Bajamar, qui fait l’ouverture de (I), donne une bonne idée du contenu de l’album : du post rock instrumental, assez classique mais déjà porteur de très bonnes idées. Vous pouvez écouter ça juste ici :


L’album (II) marque un pas en avant dans l’évolution du son des espagnols. L’incorporation de sonorités plus latines à la guitare sèche n’y est pas pour rien (en témoigne le 1er morceau notamment). En puisant dans leurs racines et en travaillant encore plus leurs morceaux, les Toundra affirment leur identité et marquent les esprits. L’album n’hésite pas à alterner des titres longs (mais jamais ennuyeux) et des titres bien plus courts, chose rare dans ce style. Les morceaux dégagent une énergie incroyable, jugez-en par vous même sur Zanzibar :


Sorti l’an dernier, (III) et pour moi un chef d’oeuvre et surpasse encore leurs albums précédents. Ca repart sur les mêmes bases, mais on sent que le travail a été encore plus minutieux, avec des passages épiques, où les cordes viennent apporter encore plus de force aux compositions du groupe (comme sur la fin de Bizancio, dernier morceau de (II)). Ecoutez le morceaux d’ouverture, Area Caeli, qui synthétise un peu tout ça, avec un passage math rock :


Depuis, la notoriété du groupe monte en flèche (concerts sold out en Espagne, gros succès de leur 1ere tournée européenne en septembre, participations prochaines au Dunk Festival et au Resurrection Fest), profitez d’un prix d’entrée peu cher tant que vous le pouvez encore !
Pour écouter toute leur discographie, rendez-vous sur Bandcamp. Et si vous voulez télécharger à prix libre leurs 2 derniers album, rendez-vous sur le site de leur label Aloud Music.

Et pour ouvrir la soirée, 2 groupes du coin que vous avez déjà vus sur nos précédentes dates :
Drag, qui avaient assuré à mort au Chicho en décembre, alternant passages mélodiques et riffs plus chevaleresques.
http://iciouailleurs.org/artist.php?artist=Drag
OST, avec leur post rock instrumental parfois accompagné de samples, qui viendront avec des nouveaux morceaux tous beaux spécialement pour cette date.
http://00ost.bandcamp.com/

Le tout pour 6 euros, au Black Room à partir de 20h30 le vendredi 29 mars. Rien de mieux pour entamer le week end de la meilleure des façons !

Leave a Reply