Mardi 5 mars : Funeral For A Friend + Our Theory + Fallaster



Funeral For A Friend. On m’aurait dit il y a de ça quelques années que je verrais le groupe en concert, j’aurais été fou de joie. C’est donc d’autant plus un plaisir de pouvoir leur organiser une date, avec les copains de Toulouse Hardcore Shows.

Pour ceux qui ne connaissent pas le groupe, on va donc faire un petit retour en arrière sur leur parcours, avec quelques morceaux choisis pour savoir à quoi vous attendre. En toute subjectivité bien entendu !
Tout commence en 2002 avec l’EP Between Order And Model. 4 titres, 4 tubes. Un savant mélange entre les passages rentre dedans très hardcore et des passages plus emo, hyper efficace. La preuve avec The Art Of American Football :

Vient ensuite début 2003 un second EP Four Ways To Scream Your Name. Même recette, même efficacité, appréciez aussi la super mèche du chanteur sur la vidéo de This Year’s Most Open Heartbreak :
Vient ensuite fin 2003 l’EP Seven Ways To Scream Your Name, regroupant des chansons des 2 EPs précédents, moins quelques unes, et avec une nouvelle chanson. Vous avez suivi ? Pour illustrer ça, je vais vous mettre une chanson qui n’est pas sur cet EP (logique, non ?), mais qui fait partie de mes préférées du groupe : Juno (qui a ensuite été réenregistrée pour l’album, sans les cris et avec une orthographe différente Juneau).

Au même moment sort enfin le premier album Casually Dressed And Deep In Conversation. 12 titres avec une production plus propre que les EPs, dans l’ensemble un peu moins rentre dedans que les EPs, avec plus de mélodies dans les guitares, et moins de chant crié. Je vous conseille très fortement la sublime Your Revolution Is A Joke (totalement acoustique). Mais pour illustrer l’album, le titre She Drove Me To Daytime Television est bien plus représentatif :


2 ans plus tard, et avec une renommée qui grandit de plus en plus, les gallois sortent leur nouvel opus Hours. Album plus tourné vers la mélodie, le côté hardcore a disparu même si pas mal de titres sont encore tubesques, notamment les singles Roses For The Dead, History et Streetcar, que vous pouvez voir ici :


Encore 2 ans plus tard (réglés comme des pendules ces ptis gars), à savoir en 2007, le groupe revient avec leur 3eme album (et à mon goût un de leur moins réussis), Tales Don’t Tell Themselves. Un album concept tournant autour du thème d’un marin pris en pleine tempête (pour faire court, je vous laisse le soin d’écouter l’album et de lire les paroles). L’album est plus pop, et les morceaux déjà bien plus mélodiques sont en plus renforcés par des choeurs et violons, avec des passages épiques très réussis, même si sur la longueur l’album tourne en rond et est souvent trop plat. Un des singles, de l’album, Into Oblivion (Reunion) se regarde là :


L’album Memory And Humanity est arrivé seulement un an après l’accueil plutôt mitigé de son prédécesseur. Au placard les violons, le groupe retourne à un son plus proche de leur premier album, avec le retour de riffs plus intéressants et pêchus, mais toujours avec les mélodies de guitare de l’époque d’Hours. Un peu mieux mais là aussi un peu plat sur la longueur, à l’image du single Waterfront Dance Club :


Avant dernier album en date du combo, Welcome Home Armageddon voit le jour en 2011 quelques mois après un EP The Young And The Defenceless bien plus intéressant que les dernières sorties du groupe. Le groupe continue son retour aux sources, avec un album qui tient bien plus la route, et les racines hardcore du début qui refont surface, en témoigne Front Row Seat To The End Of The World :


J’en profite pour vous glisser le clip de Serpents In Solitude, extrait de l’EP :


Sorti au début de l’année 2013, Conduit est le dernier album en date du combo, plus de 10 ans après leur première réalisation. Pas mal de changements de line up ces dernières années, notamment le batteur, dernier à jeter l’éponge récemment, amènent le groupe à encore évoluer dans leur son, pour des morceaux plus directs et plus courts. Autant vous dire qu’en live, ça risque d’envoyer sévère du coup !
Pour en juger, voici 2 vidéos pour les singles The Distance et Best Friends And Hospital Beds :



Voilà, maintenant vous savez tout. Il ne reste qu’à ajouter de quoi écouter les groupes qui ouvriront cette soirée :

  • Fallaster
  • Our Theory :

Et pour être totalement complet, ça se passe le mardi 5 mars, au Saint des Seins à Toulouse,à partir de 20h. Tarif en prévente : 8 euros (hors frais de location)
http://www.yuticket.com/thshows/60850246-8540-4bab-9df7-2606b1667954-05-03-tlse-funeral-for-a-friend-+-our-theory-+-fallaster.html
http://www.fnacspectacles.com/place-spectacle/manifestation/Hard-rock-Metal-FUNERAL-FOR-A-FRIEND-19544.htm
http://www.ticketnet.fr/manifestation/idmanif/274744/idtier/142889
Tarif sur place : 12 euros

Leave a Reply